Envie prendre un cours de céramique à l'atelier ?

Technique du colombin : cette technique est l’une des plus anciennes. Elle était utilisée bien avant l’apparition des tours de potier.
On peut réaliser des bols, pots, vases et même des grand contenants avec un peu plus d’expérience. Sans tour de potier, juste en façonnant à la main, les colombins permettent de faire diverses formes.

Technique du tour : c’est la technique des potiers depuis des temps
ancestraux. A l’aide d’un tour de potier les pièces se forment presque
par magie sous les doigts du potier. Les formes montent, s’élancent, les
courbes se modèlent et se remodèlent. Les doigts parfois écrasent avec vigueur la motte de terre, d’autres fois se jouent avec délicatesse de la matière pour former une lèvre, une rondeur. Quand on tourne on est à l’écoute de la terre, sa dureté, ses faiblesses, les éventuelles imperfections, sa plasticité,.. Ces perceptions de la terre s’affinent au fur et à mesure des cours. On travaille avec sa sensibilité, à l’écoute des échos de la matière. La pièce sèche tranquillement pour arriver à consistance de cuir, suffisamment dure pour la manipuler sans déformation.

Ea pièce est ensuite re-travaillée sur le tour : c’est l’étape du tournassage. On façonne un fond et on lui donne une belle forme bien lisse.

Technique de la plaque : il faut abaisser un morceau d’argile au rouleau de l’épaisseur souhaitée en s’aidant de baguettes qui serviront de niveau afin d’avoir une épaisseur bien régulière. On découpe les
plaques à l’aide de gabarits en papier réalisés au préalable. C’est un
peu comme les patrons de couture! Ensuite on peut estamper un moule,Technqiue

Technique du pincé : à partir d’une boule de terre, on creuse et affine les parois de son objet.

Mise à disposition de la terre, des outils.
Pensez à venir avec des vêtements et chaussures qui ne craignent rien
(surtout pour le tour) et d’un tablier.
Terre employée : grès, émail alimentaire.

Les créations réalisées doivent sécher pour ensuite être cuites une première fois puis émailler et cuites
une seconde fois. Cette étape demande un certain temps puisque le four de 200 litres est mis en marche
uniquement une fois plein.

Aucun délai ne peut être donné quant à la restitution des œuvres. Un message vous sera envoyé, il appartiendra ensuite à chacun de venir les chercher à l’atelier sous 3 mois.

Important  !
→ Les ateliers auxquels vous assistez proposent un temps à
façonner l’argile, matière vivante et très réactive.
Malgré le soin permanent apporté à vos poteries après la fin de l’atelier
(séchage, cuissons, émaillage…), il arrive parfois que les objets réalisés
se cassent ou fendent au séchage ou à l’une des deux cuissons.
Il ne peut être demandé aucune compensation de quelque nature que ça
soit pour cela.

Je garde les pièces pendant 1 an à partir de la date de la cuisson. Passé ce délai, je me réserve le droit de les stocker ou de les jeter.
Catégories : Cours et stages

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *